Pilosité excessive sur peau noire

Le statut de la pilosité varie suivant les époques et les cultures, mais en Europe de nos jours, le présence de poils sur le visage ou le corps est plutôt mal considérée. Une pilosité excessive peut donc constituer une gêne, voire un drame chez certaines personnes.

PILOSITE DU CORPS CHEZ L'HOMME

Chez l’homme noir, la pilosité est en général peu prononcée. Mais le métissage, ou des facteurs familiaux, peuvent favoriser une pilosité plus importante du torse ou même des épaules. Certaines hommes préfèrent se raser ou s’épiler, avec souvent des problèmes de repousse, de boutons et de taches. Dans ce cas quelles séances de laser épilatoire permettent de diminuer la pilosité à un niveau plus acceptable.


PILOSITÉ DU VISAGE CHEZ LA FEMME

La pousse de poils sur le visage est un phénomène courant chez la femme noire, après la trentaine : elle commence sur le menton et la lèvre supérieure, et s’étend parfois sur le cou et les joues. La pilosité augmente ensuite avec les années.
Cette pilosité est généralement due à une hypersensibilité de la peau aux androgènes : les hormones sont normales, mais stimulent trop fortement la pousse des poils. C’est une anomalie génétique, souvent familiale qui ne nécessite pas de bilan hormonal, sauf s’il existe d’autres signes : calvitie, troubles des règles, pilosité anormale du corps.
Le problème est que la plupart des femmes se rasent, ou s’épilent à la pince. A cause de leur caractère crépu, les poils repoussent mal et créent des boutons et des taches disgracieux. Ceux-ci peuvent être traités, mais récidivent indéfiniment.
La meilleure solution est donc l’épilation définitive au laser, efficace en une dizaine de séance, avec des séances de rappel annuelles à cause des nouveaux poils.

Taches et boutons suite au rasage chez la femme
Taches et boutons suite au rasage chez la femme

PILOSITÉ DU CORPS CHEZ LA FEMME

Chez la femme noire, la pilosité du corps est généralement peu marquée. Cependant l’épilation ou le rasage peuvent poser des problèmes :
  • Sur le maillot, la repousse des poils crépus donne souvent des boutons, des kystes ou des infections.
  • Sur les aisselles, la répétition du rasage entraîne à la longue un noircissement de la peau, et parfois également des boutons ou des kystes douloureux.
  • Sur les jambes on voit souvent apparaître des petits points pigmentés autour de l’orifice des poils, dus à l’inflammation de la peau lors de la repousse. Ils peuvent diminuer sous traitement, et en réduisant la fréquence du rasage ou de l’épilation.
Dans ces cas la meilleure solution est l’épilation définitive au laser qui permet en quelques séances une amélioration ou une disparition de ces problèmes.

Chez certaines femmes, sous l’influence de facteurs génétiques ou hormonaux, les poils poussent sur des zones gênantes: décolleté, mammelons, ventre. Il faut souvent pratiquer un bilan hormonal, prescrire un traitement antiandrogènes, et réduire la pilosité par épilation définitive au laser.