Problème de rasage sur peau noire

Le rasage sur les peaux noires pose souvent des problèmes, du fait du caractère crépu du poil. En effet, le poil étant incurvé à tendance soit à s’enrouler dans la peau, sans pouvoir sortir, soit lorsqu’il est sorti, à réentrer dans la peau à cause de la courbure du poil. Ces phénomènes entraînent une inflammation cutanée, responsable de boutons sur la zone de la barbe, qui eux même entraînent des taches noires. C’est la « pseudo-folliculite de la barbe »

Ces lésions peuvent disparaître en quelques semaines, mais la répétition du rasage crée de nouvelles lésions et il devient impossible d’avoir une barbe nette. Dans certains cas, les boutons évoluent vers une cicatrice en relief, la chéloïde, qui persiste indéfiniment.

Cette pseudo-folliculite peut aussi toucher la nuque, avec à la longue un risque de chéloïdes plus important, et une chute de cheveux par destruction des follicules pileux.


TRAITEMENT MÉDICAL

Il est essentiel de modifier les habitudes de rasage : le plus efficace est de renoncer à la lame, et de ne se raser qu’à la tondeuse. Sinon, il faut opter pour un rasage doux, de haut en bas, sans repasser deux fois, en utilisant une mousse à raser et un après rasage doux. Il faut éviter les gommages qui ne font pas sortir les poils et aggravent le problème des taches. On prescrit en parallèle un traitement médical pour les boutons et un dépigmentant pour les taches. Des peelings peuvent y être associés pour accélérer le traitement des taches. Mais les récidives sont fréquentes avec la poursuite du rasage.

TRAITEMENT LASER

L’épilation laser de la barbe à l‘avantage d’apporter une solution définitive aux problèmes de rasage. Le but n’est pas de faire disparaître toute la barbe, ce qui est très difficile à obtenir, mais de réduire la densité et l’épaisseur du poil afin d’obtenir une repousse après rasage sans incarnation. L’aspect de la barbe s’améliore dès la première séance, mais il faut prévoir huit à dix séances, tous les deux mois au début, sur deux ou trois ans, avec ensuite un rappel annuel ou bisannuel. Les résultats sont souvent excellents. Pour la nuque, trois ou quatre séances suffisent pour réduire la pilosité.